Herbier Ramond

Une collection patrimoniale de premier ordre

Louis Ramond de Carbonnières (1755-1825) a joué un rôle important à la fin du XVIIIème et au début du XIXème siècle dans la découverte botanique des Pyrénées. Son herbier, déposé par la Société Ramond au Conservatoire botanique national des Pyrénées et de Midi-Pyrénées à Bagnères-de-Bigorre, constitue une collection patrimoniale, historique et scientifique de premier ordre. Il contient des échantillons constituant les types nomenclaturaux de noms nouveaux de plantes vasculaires, et d’autres ayant servis à la description originale de certaines espèces. Ils ont une valeur scientifique irremplaçable.

L'herbier des Pyrénées en ligne

L'herbier de Ramond était composé de 68 sacs de toile. Au début des années 1950, les planches concernant les Pyrénées ont été extraites par Suzanne Dupouy, une étudiante du professeur Henri Gaussen (1891-1981) de l’Université de Toulouse, qui réalisa la révision de cette partie avec l’aide de deux botanistes Bernard de Retz (1910-2004), pour les épervières, et de René de Litardière, pour les graminées (1888-1957).
Toutes les planches relatives à la flore des Pyrénées ont été numérisées en haute définition. L’Herbier de Ramond est maintenant en ligne, accessible à tous, taxonomistes chevronnés ou amateurs de botanique, de pyrénéisme, d’histoire régionale. Chaque spécimen a fait l’objet d’un ou de plusieurs clichés, et les données textuelles saisies au moment de la numérisation (localisation, date, taxon, collecteur, révision…). L’accès aux fichiers en haute définition est possible : la demande est à adresser à Anne Gaultier
La numérisation répond notamment à des objectifs de conservation. Le Conservatoire la poursuivra progressivement sur la partie non pyrénéenne de l’Herbier Ramond de Carbonnières.